Journée INTERCLUBS « raquettes à neige » du CODERS

Campan-PAYOLLE (65) le 20 février 

 

Après des semaines de froidure et de pluies (pluies ruisselantes en ville, neiges accumulées en montagne), ce mercredi 20 février augure d’une journée  lumineuse, ensoleillée.

Aux Argoulets, le bus blanc de Gilles est vite investi. Sur l’A 64, Il rejoint son jumeau à l’aire de repos (choisie pour l’absence de boutique) Les participants,  33 d’ASTORS ; 20 de BIGRES ; 14 du CRA ; 10 d’ASTIG ; 6 de SANA ; 3 de Tournefeuille ; 2 d’OSSSQUART, sont rassemblés  grâce à l’initiative du CODERS, maître d’ouvrage  de cette journée INTERCLUBS « raquettes à neige »

Nous parvenons à CAMPAN-PAYOLLE (65) avant 10 heures, où l’ASTORS, maître d’œuvre de la journée, propose trois niveaux de parcours, sous un ciel pur, idéal. Les groupes se constituent autour des animateurs :

Thierry et Simone pour le groupe 3 avec 21 participants; Louis, Jacques et Gérald, groupe 2 , 20  participants ; Francis, Claude et Robert le groupe 1 des 'confirmés' (le plus nombreux) !!

Francis guide le groupe 1 sur un épais manteau de neige immaculée, dure et craquante (au sens du « bruit sec », comme au sens de « irrésistible »).  Elle étincelle aussi de millions d’éclats de diamants.

 

Notre longue « file indienne », dynamique et colorée, serpente entre les buissons de houx, le long du torrent, de l’alignement des leytés (abris de pierre dans lesquels les anciens conservaient lait, beurre…). Après le petit pont, nous grimpons jusqu’à la base de la longue crête, large et arrondie. Nous apercevons, au loin, tout là haut,  la barre de rochers : notre objectif.

La pente, douce et régulière, s’accentue avant l’arrivée. Le groupe se disperse, chacun son rythme. Des écarts se creusent, faibles car, en moins d’un quart d’heure, le groupe se reconstitue, sur le promontoire déneigé du Castet Sarradis, à 13 heures. Nous déjeunons. Long moment convivial, pause réparatrice. Bien être partagé.

La descente s’amorce, en petits groupes éparpillés. Retour aux bus à 16 heures, à Toulouse à 19 heures.

 Nous sommes tous comblés, enivrés d’air pur, de soleil et d’images.

Nous nous souviendrons de la beauté du blanc manteau, décoré de nervures, vaguelettes figées, dessins de chevelures argentées…

 

De grands mercis au CODERS et à l’ASTORS pour le choix du site et l’organisation ; à Francis pour la préparation, le choix des circuits, les explications didactiques sur l’histoire des vallées du Haut Adour, les coutumes de vie et surtout pour son accompagnement efficace et compétent ; à tous les animateurs en encadrants, à Anne-Marie pour  l’accueil et les conseils ; à nos amis d’ASTIG, de BIGRES, du CRA, d’OSSSQUART, de SANA, de Tournefeuille pour leur participation, notamment à Robert,  surnommé « l’Izard », arrivé  en tête au Castet Sarradis et qui poursuit jusqu’au Tuhou Gran, le promontoire suivant ; à Gilles pour sa rigueur pour la propreté du bus ; à la neige, généreuse et éphémère et au soleil, chaleureux.

    M.D. 

Réagir


  • CAPTCHA

Espace Membre